mercredi 9 septembre 2015

L'OEUF MOLLET FLORENTINE de Fréderic ANTON




C'est aujourd'hui que je suis passée à la TV dans l'émission " DANS LA PEAU D'UN CHEF". Je peux enfin vous en parler plus librement et surtout vous donner la recette et quelques photos.

Je tiens tout particulièrement  à vous remercier tous pour vos messages très gentils et compatissants.


Vous pouvez tout retrouver sur France 2  

 


L’ŒUF du chef 





Le mien




Recette de Frédéric ANTON 

L'œuf mollet florentine  



Ingrédients pour 4 assiettes :  



Beurre doux

100 g de vin jaune ou de vin de paille

100 g de crème liquide
200 g de vinaigre de vin rouge (cela me paraît beaucoup)
4 œufs extra frais 
300 g de pousses d’épinard
1 tranche de comté très fine
150 g de comté en bloc
Sel, poivre du moulin, noix de muscade moulue
1 échalote

Réalisation

Émincer l’échalote assez grossièrement. La suer avec une grosse noix de beurre, sans coloration. Saler légèrement pour aider à l’élimination de l’eau de végétation. Déglacer ensuite au vin jaune, laisser réduire et crémer, puis laisser mijoter en prenant garde de ne pas faire accrocher le fond de la casserole.
Porter de l’eau bouillante à ébullition et y verser le vinaigre de vin rouge, déposer ensuite très délicatement les œufs dans l’eau bouillante, et cuire précisément 5 minutes à gros bouillon, puis refroidir immédiatement dans l'eau glacée. Écaler ensuite l’œuf lorsque il a suffisamment refroidi pour être tenu en main, tout en délicatesse.
Équeuter les pousses d’épinards, en garder une pour la décoration, que l’on va emporte-piécer afin d’avoir un cercle de feuilles d’épinard de 1 cm de diamètre ; puis cuire le reste à l’eau bouillante salée, environ 2 minutes, puis refroidir rapidement dans l’eau glacée. Les presser à la main pour éliminer le maximum d’eau, et les égoutter dans une passette. Mixer ensuite pour obtenir une purée lisse, débarrasser dans une casserole, puis monter au beurre. Assaisonner avec de la muscade râpée et du sel fin.
Couper le comté en bloc en gros cubes, puis les déposer dans le bol d’un mixer.  Ajouter la crème au vin jaune chaude, et mixer pour obtenir une crème de comté. Une fois bien onctueuse, la passer au chinois pour éliminer les morceaux qui auraient éventuellement moins fondu. Débarrasser en casserole, simplement  pour réchauffer cette sauce au moment du dressage.
Dans le comté tranché, emporte-piècer deux cercles d’environ 2 cm de diamètre, et en emporte-piècer un des deux au centre, d’un cercle de 1 cm de diamètre, et réserver le cercle « plein » et le cercle « troué ». 
Au moment de servir, plonger l’œuf dans son eau de cuisson, feu coupé, juste pour le réchauffer. Dans le fond d’une assiette creuse, dresser une cuillère de purée d’épinards. Égoutter l’œuf sur papier absorbant. Sur la purée d’épinards, déposer la tranche de comté trouée puis caler délicatement l’œuf dessus. Sur l’œuf, déposer le rond de feuille d’épinard et le rond de comté par-dessus, puis faire fondre ce dernier très légèrement, de loin, avec la pointe de la flamme d’un chalumeau, pour faire apparaître le vert de l’épinard en transparence. Réchauffer la crème de comté, et la dresser en saucière, à part, ou bien saucer directement le fond de l’assiette.

POINTS TECHNIQUES, CONSEILS ET PRODUITS
-    Les vins jaunes et les vins de pailles, sont des vins au goût très particulier, très appréciés dans la gastronomie franc-comtoise, et spécialités des vignerons jurassiens. Frédéric ANTON le marie ici avec le comté car les deux s’accordent parfaitement. Cependant, si vous n’aimez pas ça ou avez peur que le goût ne plaise pas à vos invités, privilégiez un vin blanc, pas trop sec pour laisser le comté s’exprimer.
-    Les pousses d’épinards s’achètent généralement sous l’appellation de « tétragone ». Si vous n’en trouvez pas, utilisez de l’épinard, mais il faudra le cuire un peu plus longtemps pour pouvoir le mixer convenablement.